LE TDAH CHEZ L'ADO

L’adolescence est une période développementale pouvant s’avérer difficile à cause nombreux changements observés chez l’adolescent. Ces changements sont d’ordre physiologique, émotif, cognitif et comportemental. Les principales difficultés vécues lors de cette période sont accrues pour les adolescents atteints d’un TDAH. Comme parent, il faut s’en soucier. Vous devez aussi savoir que les parents d’adolescents estiment déjà que la traversée de l’adolescence est un défi. Il vous faut donc trouver des stratégies, chercher de l’aide au besoin et surtout, avoir le courage de ne pas être des parents parfaits. 

Ajoutons le TDAH 

50 à 80% des enfants demeurent hyperactifs à l’adolescence ou évoluent vers d’autres troubles. Ainsi, le TDAH ne disparaît pas, mais change. Dans la majorité des cas, l’agitation motrice s’estompe. Les difficultés vécues par l’ado, liées à une scolarité ardue et à des échecs fréquents peuvent être accentuées par son impulsivité et des problèmes de comportement. Ces derniers provoquent des difficultés relationnelles entre le jeune et ses enseignants, entre le jeune et ses parents…  

À la recherche de sensations forte 

L’agitation motrice peut faire place à une incapacité à rester en place. L’ado s’engage alors dans de nombreuses activités et peut adopter des comportements à risque. Certains adolescents «neurotypiques» recherchent déjà des sensations fortes. Les ados TDAH le font aussi, mais leur impulsivité implique qu’ils ne calculent pas les risques en visant seulement le plaisir immédiat.

 
Que faut-il savoir ? 

Les troubles associés au TDAH (comorbidités) 

Il est rare que le TDAH soit la seule affection d’un enfant. À l’adolescence, on pourra identifier une comorbidité. La comorbidité est la coexistence chez un même patient de deux ou plusieurs troubles ou maladies. Les principaux troubles associés au TDAH sont :

  • Troubles d’apprentissages - dont la dyslexie ou la dyscalculie 

  • Troubles du sommeil 

  • Troubles oppositionnels 

  • Troubles anxieux 

  • Troubles des conduites 

  • Troubles dépressifs 

  • Syndrome des jambes sans repos 

Comme vous pouvez le constater, votre rôle n’est pas facile. C’est pourquoi nous vous encourageons à chercher de l’aide et à préserver le plus possible une saine relation avec votre enfant. C’est un des meilleurs facteurs de protection. 

Les plus vulnérables : les oppositionnels 

Pourquoi chercher de l’aide lorsque notre jeune a un TDAH avec trouble d’opposition? C’est que ces jeunes sont plus vulnérables. En intervenant avec l’aide de personnes ressources, vous pouvez prévenir une évolution vers les troubles de conduite. Il est important d’agir rapidement, à ce stade de développement, il faut une équipe pour accompagner l’ado et modifier ses schèmes de pensée et ses comportements.

Certaines statistiques sont alarmistes quant aux dangers de consommation et de dépendance. Misons plutôt sur la prévention. Chez l’ado TDAH, l’usage de drogues peut répondre à un besoin de stimulation ou encore permettre de réduire son agitation interne. Nous avons dans notre région un organisme qui connait bien le TDAH et qui peut répondre à vos questions. Si vous êtes inquiets, n’hésitez pas à communiquer avec Uniatox.

Les filles alors? 

Les manifestations de l’hyperactivité chez les filles ne se présentent pas tout à fait comme celles des garçons. Vous pouvez visionner la conférence du Dre Annick Vincent, qui nous parle sur ce sujet, à partir du site Internet  

« Savoir mieux-être ».

 

Rappelons-nous toutefois qu’elles sont plus à risque de grossesse précoce.

Que faire ? 
 

Identifiez où vous en êtes  

Vous venez de lire de l’information. À partir ce cela, où en êtes-vous? Qu’est ce qui ne va pas, quelles sont les difficultés vécues spécifiquement dans votre famille? Qu’est qui va bien? Qu’est-ce qui vous inquiète? Y-a-t-il des difficultés qui sont associées à votre enfance? Faites un bilan par rapport aux impacts du TDAH, cela vous aidera à y voir plus clair.

Briser l’isolement 

Trouvez de l’aide, cherchez les services pour combler vos difficultés majeures inscrites dans votre bilan. Vous savez maintenant qu’environ 8% de la population est atteinte de TDAH. Vous n’êtes donc pas seul. Communiquez avec votre PANDA; vous pouvez bénéficier de nos services, mais aussi choisir de vous joindre à notre équipe de bénévoles pour aider d’autres parents comme vous.

Comment gérer le TDAH au jour le jour ?

Prenez conscience qu’il est parfois nécessaire d’ajuster la perception que vous avez de votre adolescent. Travaillez sur vos communications. Soyez conscient des adjectifs péjoratifs que vous utilisez devant les comportements de votre adolescent. Surprenez votre jeune à bien faire et verbalisez-le-lui. Il devrait y être sensible, si vous le faites avec une intention authentique et non sur un ton moqueur. Acceptez que le changement se fasse par étape et que vous devez partir des capacités de ce dernier et non pas des normes sociales et scolaires. Prenez du bon temps avec votre ado. Dans ces moment-là, mettez l’accent sur le positif, la détente et le lien qui vous unit. 
 

Une structure différente

Quelques règles simples sont recommandées par les spécialistes. Instaurez le respect chez les deux parties. Établissez une liste de règles simples et claires à respecter par tous les membres de la famille. Inscrivez-la et mettez-la bien en vue. Établissez, en conseil de famille, les conséquences possibles et soyez constant dans l’application de ces dernières.  

Mettez en place des horaires réguliers pour les repas, le coucher, les tâches ménagères, ses activités de détente ou son temps de jeu d’ordinateur. Assurez-vous qu’il fasse du sport. Mettez à vue l’horaire de votre jeune et faites le lire à quelques reprises avant son coucher. Aidez-le à organiser son temps par des outils vibrants ou sonnants (ex. : minuterie, ???). Enfin soutenez-le dans son parcours scolaire selon les difficultés qu’il rencontre.

Les jeux de rôles 

Lorsque votre enfant s’apprête à vivre de nouvelles expériences, profitez-en pour effectuer des séances de jeu de rôle. Proposez des scénarios dramatiques, drôles, exagérés puis trouvez le bon comportement. L’humour a bien meilleur goût! 

Les clés de l’auto

La période du «parent conducteur» pendant lequel les parents multiplient les transports pour permettre à leurs jeunes de vivre leurs activités sociales, de loisirs et de sports s’achève et un jour, on doit aborder le sujet des cours de conduite. Les jeunes adultes TDAH passent aussi par là. Il est primordial que vous soyez en avance de votre jeune, c’est un bon moment pour ressortir votre liste de réflexion. Quelles sont vos valeurs à ce sujet? Quel est le comportement de votre jeune? Est-ce que ce nouvel outil vous permettra de l’aider à devenir plus responsable? Abordez le sujet avec votre conjoint(e). Établissez ensemble les règles et discutez-en avec votre jeune adulte. Si votre enfant est sous médication, il est primordial qu’il la prenne pour conduire. Les jeunes atteints de TDAH ont plus d’accidents que la moyenne des jeunes de leur âge. Vous avez la responsabilité morale de savoir si votre jeune est prêt pour cette étape. Son comportement doit être responsable et vous avez le droit de faire marche arrière s’il vous démontre qu’il n’est pas prêt.  

 
Qui peut aider ? 

Plusieurs types d’intervenants et de spécialistes sont disponibles pour vous accompagner. Il vous faut identifier vos besoins et ceux de votre jeune. À partir de là, vous avez simplement à consulter votre CISSSL (CLSC Lamater), le personnel de l’école, les Associations PANDA, des services spécialisés privés. Le TDAH est de plus en plus connu et de nombreux services sont en place pour vous soutenir.  

Logo PANDA - MRC Les Moulins
450.654.1153

737, rue de la Sœur-Marie-Rose Terrebonne, Qc, J6V 1P1

info@pandamrclesmoulins.org

Recevez notre infolettre en devenant membre sans frais

© 2018 Association Panda MRC Les Moulins. Tous droits réservés.

Site web réalisé par Productions Limelight  S.E.N.C.

  • Icone d'enveloppe
  • Icone Facebook